fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez le !

Le manque de confiance en soi est un mal qui touche toutes les classes de la société et tous les aspects de la vie. Quel que soit votre âge, ce manque de confiance risque de vous faire rater les belles opportunités que la vie vous offre. Voici comment dépasser le manque de confiance en soi.

Découvrez ici 15 exercices pratiques pour avoir confiance en soi

Surmonter les difficultés pour dépasser le manque de confiance en soi

Lorsque vous subissez un échec, il devient facile de douter et de vous convaincre que rien de ce que vous entreprenez ne fonctionnera. Tout le monde est pourtant capable de reprendre confiance. Les pensées négatives qui suivent les revers de fortune peuvent vous décourager de prendre des risques, mais il faut apprendre à faire confiance à la vie. Pour ce faire, il est essentiel de ne jamais perdre sa confiance.

Vous pouvez faire appel à des coachs pour surmonter les difficultés et arriver à aller de l’avant. La confiance en soi peut être retrouvée à l’aide de techniques simples. Le coach propose plusieurs outils qui vous aideront à avoir davantage confiance et, peu à peu, vous pouvez même atteindre un état qui vous mène à avoir une confiance totale même si des obstacles se dressent sur votre chemin.

Que vous ayez recours à une psychothérapie ou au coaching, il est certain qu’il ne faut pas désespérer, même si vous avez l’impression que votre personnalité ne vous permet pas de réussir vos projets. Quelles que soient les limites que vous vous imposez, il est possible de tout surmonter, qu’il s’agisse de vaincre sa timidité ou son mal-être. Il existe des moyens pour apprendre à atteindre l’épanouissement malgré le regard des autres.

Il n’est bien sûr pas possible de surmonter toutes les difficultés instantanément. Il est prouvé que l’on peut retrouver l’estime de soi peu à peu, en procédant par petits pas. Il est important, dès qu’un échec survient, de vous convaincre que vous n’allez pas échouer la prochaine fois. Vous devez tout de suite réfléchir aux moyens d’atteindre d’autres objectifs. La procrastination est l’un des principaux ennemis de la prise de confiance.

Les échecs ne sont que des leçons

La plupart des personnes qui ont surmonté des difficultés importantes peuvent témoigner du fait que les échecs sont porteurs de leçons et permettent de gagner en confiance en soi une fois l’orage passé. Il est souvent important de sortir de sa zone de confort pour apprendre à mieux se connaître et à renforcer sa confiance en soi. Les difficultés vous apprennent paradoxalement comment réussir.

Pour atteindre la pleine confiance, vous devez vous sentir capable de résoudre un problème difficile. Vous devez aussi sentir que vos objectifs sont à votre portée et que vous les atteindrez un jour. La confiance en soi est nécessaire pour continuer d’avancer, tout en demeurant conscient que la peur de l’inconnu et des difficultés est un réflexe naturel avec lequel il faut s’habituer à vivre.

La confiance en soi est liée à vos actes. Il ne s’agit pas d’un état permanent, mais d’un sentiment qui résulte de vos agissements et des circonstances de votre vie. Vos capacités et vos talents ne sont pas figés dans le temps et vous devez vous rappeler qu’il est toujours possible de les développer. Vous devez demeurer conscient de cet état de chose pour garder confiance et demeurer convaincu que vous développerez suffisamment vos talents pour réussir.

Surmonter les difficultés pour dépasser le manque de confiance en soi

surmonter le manque de confiance en soi

Pour surmonter les difficultés, vous devez mettre de côté les éléments négatifs liés à vos échecs passés. Le poids du passé ne doit vous empêcher d’aller de l’avant. Le fait de surmonter les difficultés et de franchir les étapes qui mènent à votre objectif vous donnera de plus en plus confiance en vous. Il suffit de faire le premier pas pour que tout s’enchaîne jusqu’à l’atteinte de votre objectif ou jusqu’à la réalisation de votre projet.

Se concentrer sur les éléments positifs signifie aussi qu’il faut éviter la rancœur envers les proches et les collègues. Même s’ils peuvent avoir joué un rôle dans certains échecs, vous demeurez le principal responsable de ce qui vous arrive. Ruminer de la rancune ne mène nulle part et ne contribue pas non plus à vous donner une plus grande confiance en vous.

Identifier la source du mal

La perte de confiance en soi peut avoir des causes diverses. Elle résulte souvent de difficultés réelles qui laissent des séquelles. L’origine du manque de confiance en soi peut souvent remonter à l’enfance. La confiance d’un enfant est souvent ébranlée lorsqu’une présence positive à ses côtés a fait défaut. Un enfant dont les moindres aspirations ont été rabaissées aura beaucoup de mal à se convaincre de sa valeur en grandissant.

Un enfant qui avait confiance en lui au départ peut aussi voir sa confiance ébranlée ainsi que son estime lorsqu’un événement traumatisant survient. La personnalité toujours en construction est très sensible et fragile. De plus, l’absence d’une autorité solide et fiable à proximité joue aussi un rôle important dans la perte de confiance en soi d’un enfant. Il faut parfois des années de thérapie pour identifier l’origine du problème et le réparer.

La pression entourant la performance dans la société rend le développement de la confiance de l’enfant problématique. Que ce soit sur le plan scolaire ou sur le plan sportif, un enfant qui échoue ou qui ne se classe pas parmi les premiers ne reçoit pas de récompense. Il peut alors facilement baisser les bras et se décourager. Il risque de grandir avec la peur de l’échec et craindre de prendre des risques qui débouchent sur de belles perspectives.

Vaincre le sentiment d’échec

dépasser le manque de confiance en soi

La confiance en soi est un état fluctuant et il faut apprendre à se bâtir une carapace pour garder sa confiance malgré les défaites et les échecs. Il est souvent nécessaire de consulter un coach ou un thérapeute, mais il est aussi possible de rebâtir sa confiance en employant quelques moyens éprouvés.

Il est important de développer une autre perception de l’échec. Un échec peut simplement signifier que vous avez pris un risque. Il n’y a donc aucune raison de perdre confiance en soi. Il vaut mieux prendre des risques que de demeurer dans la facilité. Il est évident que si vous êtes inactif et que vous ne tentez rien, vous ne subirez pas d’échec. Vous ne progresserez pas non plus. Plus le degré de difficulté est élevé, plus la possibilité d’échec est grande.

Par exemple, si vous pratiquez un sport, vous serez toujours gagnant si vous vous mesurez à des personnes avec moins d’expérience que vous. Vous pouvez participer à des compétitions cyclistes d’un niveau inférieur à celui que vous avez atteint pour vous assurer de remporter la victoire. Cependant, vous n’aurez pas été amené à dépasser les limites de vos capacités. Si vous affrontez des cyclistes de haut calibre, vous ne gagnerez pas la course mais ne perdrez pas confiance en vous.

L’échec doit donc être perçu autrement et ne doit surtout pas résulter en un manque de confiance. Il ne faut pas céder aux pressions sociales qui tendent à y associer un sentiment de honte. L’échec ne doit surtout pas devenir un prétexte pour cesser de lutter. Il est important de ne pas perdre de vue ses objectifs et de travailler à réaliser ses rêves en demeurant confiant, peu importe les embûches.

Pour demeurer confiant, vous pouvez vous inspirer de l’enfant qui essaie de marcher. Il essaiera de marcher jusqu’à ce qu’il y arrive, malgré le nombre de fois où il n’y arrive pas. Il sent instinctivement qu’il finira par réussir à marcher. C’est cette confiance qui doit vous animer lorsque vous vous lancez dans un projet.

De la même manière, même après un entretien d’embauche infructueux, vous devez continuer de cogner à toutes les portes qui donnent sur un emploi qui vous intéresse. Plus vous serez confiant et plus l’entretien se passera bien.

Ne pas oublier vos capacités pour surmonter le manque de confiance en soi

Lorsque les échecs sont répétitifs, vous devez laisser de côté les éléments négatifs et vous concentrer sur vos talents. Les circonstances n’ont peut-être pas permis de les mettre en lumière, mais votre heure viendra. Vous pouvez même dresser une liste de vos talents. Vous savez que vous avez des capacités. Essayez de vous souvenir de vos réussites passées, même si elles sont modestes, et prenez-les en note.

Garder à l’esprit vos réussites passées vous aidera à voir vos échecs d’un autre point de vue et à les relativiser. C’est une manière de comprendre que l’échec ne signifie pas que tout espoir est perdu, mais qu’il faut passer à la prochaine étape. Il devrait vous être possible d’identifier dix réussites, qu’elles soient grandes ou petites, qui ont jalonné votre vie. Vous ne devez pas diminuer vos mérites et garder confiance en vous.

Les réussites passées mettent en lumière vos capacités et vos compétences. Une bonne façon de gagner en confiance est de renforcer ces compétences. Renseignez-vous et informez-vous davantage sur les sujets que vous maîtrisez. Devenir un spécialiste en votre domaine vous aidera à vous sentir utile et vous saurez que vous représentez une référence dans le domaine que vous maîtrisez.