fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez le !

Le manque de confiance en soi peut freiner plusieurs projets dans tous les domaines. Il existe plusieurs exercices qui permettent d’acquérir de la confiance en soi et de passer à l’action. Voici quelques astuces qui permettent d’acquérir une bonne confiance en soi.

D’où vient le manque de confiance en soi ?

Il est important de cerner d’où vient le manque de confiance en soi afin de d’acquérir des habitudes plus positives et de ne pas reculer devant les défis. Acquérir la confiance en soi vous permettra de vous sentir capable de résoudre des problèmes et d’affronter une situation. Tout le monde peut y arriver à condition de s’entraîner et d’apprendre à se connaître soi-même. Il faut savoir reconnaître sa responsabilité lorsqu’il y a un manque de confiance en soi.

Des causes variées

Le manque de confiance en soi peut avoir diverses origines. Il faut apprendre à reconnaître d’où vient ce manque de confiance en soi. Tout le monde peut être touché, quel que soit le sexe ou la génération. Le phénomène peut apparaître sous forme de peurs, de blocages ou d’inhibitions. Il peut être difficile d’identifier les causes de ces blocages.

L’enfance est souvent évoquée quand il est question de l’origine du manque de confiance en soi. Un manque d’autorité parentale ou l’absence d’une présence positive aux côtés de l’enfant auraient des effets qui se répercutent à long terme. Des incidents déstabilisants peuvent aussi se produire au cours de l’existence et faire disparaître une confiance en soi qui était présente jusque-là.

C’est sur le plan des relations avec les autres que le manque de confiance en soi devient le plus visible. La timidité et le manque d’aisance trahissent ce manque de confiance qui vous amène à vous effacer peu à peu. Les causes les plus fréquentes du manque de confiance sont par exemple la peur de la critique, la peur du regard des autres, le doute de soi, le sentiment d’être inférieur et l’impression d’être mal compris.

La peur de la critique 

Lorsque vous accordez une importance démesurée à ce que les autres pensent de vous, vous devenez trop sensible à la critique et vous cessez d’agir par peur de cette critique. Vous êtes constamment aux prises avec un sentiment d’insécurité. Les critiques d’autrui vous mettent sur la défensive au lieu de vous inciter à avancer en corrigeant ce qui vous empêche de réaliser vos projets.

De toute manière, la peur de la critique montre que vous accordez trop d’importance à l’opinion d’autrui. Vous aurez tendance à mettre de côté votre point de vue alors qu’il correspond à vos valeurs et à votre personnalité. Ce manque de confiance peut s’avérer désastreux dans la vie professionnelle alors que vos compétences risquent de ne pas être utilisées à un bon niveau. Il est essentiel de demeurer vous-même et de ne pas craindre d’afficher votre propre point de vue.

Le sentiment d’être inférieur

Le manque de confiance en soi peut provoquer le sentiment d’être inférieur et même créer un complexe d’infériorité. Les causes de ce sentiment d’infériorité remontent la plupart du temps à l’enfance. Le fait d’avoir été humilié, ignoré ou blessé peut avoir des séquelles à long terme. Il est essentiel d’identifier ces causes.

Il a été constaté que les parents sont souvent responsables de l’apparition du sentiment d’infériorité, même s’ils sont toujours motivés par de bonnes intentions. Il arrive que les parents ne sachent pas encourager leurs enfants ou qu’ils n’arrivent pas à leur offrir un milieu de vie stable. Ils peuvent se montrer parfois trop exigeants, parfois trop protecteurs. Souvent, ils sont trop critiques et l’enfant en garde une image négative de soi.

La situation peut s’aggraver au point où vous vous comparez constamment aux autres en vous dévalorisant. Toute votre attention se porte sur vos défauts, qu’ils soient réels ou exagérés. Cette sensation devient un problème lorsqu’elle devient récurrente. Vous aurez tendance à exagérer des défauts qui, bien que réels, ne sont pas majeurs.

Les risques de développement du sentiment d’infériorité sont plus importants dans la société moderne, où la performance et la perfection sont constamment mises de l’avant. Beaucoup de personnes ont l’impression de ne pas être à la hauteur dans la société moderne. Le plus important est cependant de vivre en conformité avec ses propres valeurs. Le sentiment d’échec est très présent dans un tel contexte.

Douter de soi

Le manque de confiance en soi vient aussi des doutes que vous entretenez envers vous-même. Plus vous avez de doutes et moins vous vous exprimez. Vous avez alors tendance à rester dans votre bulle et à développer de l’amertume. Plus vous vous respecterez vous-même et plus vous arriverez à exprimer votre point de vue. Vous aurez moins l’impression d’être mal compris si vous prenez l’habitude de dire ce que vous pensez.

Avoir des attentes irréalistes

Le manque de confiance en soi résulte aussi souvent d’attentes irréalistes qui vont au-delà des capacités normales de tout individu. Des attentes trop élevées mènent inévitablement à l’échec et à une perte de motivation. Vouloir que tout réussisse à la perfection vous empêche aussi de déléguer. En cherchant à tout réaliser à la perfection, vous augmentez les risques de commettre des erreurs, ce qui amène à douter de vos capacités.  

L’influence du milieu

Comme il a été mentionné, les parents sont souvent à l’origine du manque de confiance en soi. Le milieu dans lequel vous avez grandi a joué un grand rôle dans votre perception de vous-même. La famille, l’école ou le quartier ont tous contribué à faire de vous ce que vous êtes actuellement. Il est par ailleurs important d’accepter votre part de responsabilité dans votre manque de confiance, tout en sachant reconnaître l’influence du milieu.

Les parents qui soulignent constamment les défauts de leurs enfants, bien qu’ils agissent dans le but de les éduquer, créent un manque de confiance en soi qui les suivra jusqu’à l’âge adulte. Il en résulte souvent une timidité maladive qui crée une certaine peur des autres et nuit aux relations l’entourage.

Le manque de confiance peut aussi venir d’un traumatisme sérieux survenu à l’enfance, comme une agression. Il est dans ce temps encore plus difficile de récupérer la confiance en soi.

À l’âge adulte, l’influence du milieu demeure aussi importante. Si vous êtes entouré de personnes négatives, vous aurez tendance à perdre confiance en vos moyens. Les remarques négatives finissent par convaincre de ne plus agir.

Estime de soi vs confiance en soi

gagner confiance en soi

Dans beaucoup de cas, rebâtir l’estime de soi permet de reprendre confiance en soi. Il s’agit de deux notions différentes. La confiance en soi est surtout liée à l’idée de sécurité. L’estime, quant à elle, fait surtout référence à une opinion favorable. Lorsque vous avez confiance en vous, vous avez évalué vos capacités à résoudre un problème et avez jugé que vous pouviez passer à l’action.

Des notions à distinguer

L’estime de soi est souvent considérée à tort comme un concept plus abstrait. Elle peut tout de même être développée et améliorée avec de l’entraînement, tout comme la confiance en soi. Une personne peut faire montre d’une grande estime de soi tout en ayant une faible confiance en soi.

L’estime de soi se construit très tôt chez tout individu. Dès l’enfance, tout commence à se jouer. Les valeurs de chaque personne se construisent avec la croissance de la conscience. Les valeurs de l’enfant puis de l’adolescent se construisent en dépit de ce que les parents cherchent à transmettre. L’estime de soi est fondée sur la perception de soi et non sur l’action.

Quant à elle, la confiance en soi est basée davantage sur les actions. C’est avec une bonne confiance en soi qu’un individu décide de régler un problème ou de mettre un projet en branle. Il s’agit d’un état fluctuant qui dépend de l’évaluation ponctuelle que vous faites de vos ressources. Vous pouvez faire preuve de confiance devant certaines situations et vous sentir plus démuni à d’autres occasions. La connaissance de soi devient alors essentielle.

Il est par exemple possible d’avoir confiance en soi au travail et de se sentir capable d’affronter tous les problèmes qui surviennent dans sa vie professionnelle. Mais ceci ne donne en rien une meilleure estime de soi. Un individu peut avoir une faible estime de ce qu’il est tout en réussissant sur le plan professionnel. Il peut ne pas se sentir apprécié et se considérer plus limité sur le plan humain.

À l’inverse, un individu peut parfois se sentir limité sur le plan professionnel. Son emploi n’est peut-être pas assez lié à ses compétences et il craint les situations nouvelles. Il manquera alors de confiance en soi tout en ayant une bonne estime de soi puisqu’il considère qu’il mène sa vie en étant fidèle à ses valeurs et que ses qualités humaines comme l’empathie sont très valables.

De l’estime de soi à la confiance en soi

L’estime de soi peut mener à la confiance en soi à condition que l’on accepte de fournir des efforts pour y arriver. Si votre estime de soi est bonne depuis que vous êtes enfant, vous êtes davantage en mesure de vous convaincre de vos capacités à régler des problèmes malgré les échecs que vous avez subis.

Une bonne connaissance de soi est essentielle pour développer autant votre estime de soi que la confiance en soi. Bien se connaître permet d’identifier ses aptitudes et de bien les maîtriser. Il faut être prêt à prendre du temps pour soi pour mieux se connaître. Lorsque vous développez une bonne estime de soi, vous prenez des décisions en fonction de vos valeurs et non en fonction du regard des autres. Les chances de réussite sont alors bien meilleures.

Certains individus craignent de prendre des décisions en fonction de leurs valeurs puisqu’ils y voient une forme d’égoïsme. Mais si les décisions sont prises en fonction de vos valeurs, c’est que vous y voyez aussi un avantage pour votre entourage. Les décisions bien mûries ne se retournent pas contre vous et vous donnent en même temps une meilleure confiance en vous.

Comment faire pour reprendre confiance en soi après un échec ?

perdre confiance en soi

Il est souvent difficile d’atteindre la pleine confiance en soi. Comme il a été mentionné, la confiance en soi est un état fluctuant, contrairement à l’estime de soi, qui se bâtit tôt dans la vie. La confiance en soi peut être sérieusement ébranlée en cas d’échec important. Il devient alors très ardu de reprendre confiance en soi après un échec, surtout dans une société basée sur la performance et le succès. Il existe plusieurs moyens pour reprendre confiance en soi après un échec.

L’échec

L’échec est bien sûr mal perçu dans le monde moderne. Il est donc très difficile de s’en remettre. La première étape pour se remettre est de changer sa perception de l’échec. Subir un échec signifie souvent que vous avez pris des risques, donc que vous n’êtes pas demeuré inactif. Personne ne subit d’échec en demeurant immobile. Il devrait donc être naturel de subir des échecs lorsque le degré de difficulté est élevé.

Les activités sportives peuvent fournir des exemples en ce sens. Si vous vous entraînez régulièrement à la course à pied et que vous participez à des compétitions pour débutant, vous gagnerez toujours. Si vous décidez de vous frotter aux meilleurs athlètes, il est probable que vous ne gagnerez pas la course. Mais vous aurez fait appel au meilleur de vos capacités.

Un enfant n’obtient pas de récompense lorsqu’il échoue. L’adulte garde la perception de ne pas avoir beaucoup de valeur s’il ne réussit pas. Il se décourage alors et s’efface de plus en plus s’il conserve la même perception de l’échec. Le découragement est parfois justifié lorsqu’il est question de perte d’emploi, de faillite ou de rupture. Les conséquences sont souvent tragiques.

Il faut cependant cesser de percevoir l’échec comme un état permanent. Il s’agit en effet d’une situation qui doit être considérée comme temporaire. Beaucoup de personnes qui ont surmonté un échec et ont connu le succès par la suite jugent l’échec comme un phénomène naturel. Il permet de corriger les erreurs et de rectifier le tir pour les projets futurs.

Les individus ayant développé une bonne confiance en soi n’ont pas peur de l’échec. Ils n’hésitent pas à prendre des risques et à s’ajuster au besoin. Tout en gardant confiance, ils évitent de trop se prendre au sérieux. Ils s’appliquent à relâcher la pression lorsque les choses deviennent trop difficiles.

Un enfant qui essaie de faire ses premiers pas continuera d’essayer de marcher jusqu’à ce qu’il y parvienne. Vous devez suivre le même raisonnement pour vos projets et vous dire qu’à force d’essayer, vous finirez par réussir. Essayez d’identifier objectivement les causes de l’échec et établissez une stratégie à partir de ce que vous aura appris cet échec. Vous devriez vous remettre en marche rapidement.

Vos talents

Vos échecs et les paroles négatives finissent par détruire la confiance en soi. En cas d’échec, il est important de vous rappeler vos qualités et vos talents. Ils n’ont pas été assez mis en lumière. Au besoin, notez vos qualités, surtout celles qui vous caractérisent, selon vous. Rappelez-vous vos réussites passées, qu’elles soient brillantes ou modestes. Toutes vos réussites passées ont de la valeur et montrent que vous êtes capable d’avoir du succès.

Si vous arrivez à remettre en valeur vos succès passés, l’importance de votre échec sera diminuée. L’échec n’agira plus comme si tout était fini dans votre vie. Vous penserez alors à autre chose et l’échec cessera de prendre toute la place. Vous devriez être capable d’identifier dix victoires, grandes ou petites, qui ont marqué votre existence.

En mettant l’accent sur vos succès, vous éliminerez cette tendance à minimiser vos mérites qui apparaît en cas d’échec. Vous devez éviter de vous dire que vous avez raison de ne pas avoir confiance en vous. Si vous doutez de vous, vous croirez tous ceux qui vous déprécient et chercherez les éléments qui confirment votre peu de valeur.

Continuer d’essayer

Les effets les plus graves du manque de confiance en soi est que vous êtes porté à vous décourager et à baisser les bras. Or, tous les individus qui ont connu des réussites insistent sur l’importance qu’il y a à continuer d’essayer. Les chances de réussite sont nulles si vous restez immobile. Il suffit de commencer par vous fixer des objectifs modestes et à viser plus haut chaque fois que vous réussissez.

La recherche de petits succès implique qu’il faut peut-être revoir ses objectifs. Il est important de se concentrer sur de petits objectifs mesurables. Les succès obtenus vous inciteront à bouger davantage et à chercher des améliorations dans tous les aspects de votre vie jusqu’à reprendre confiance en vous. De cette façon, après un échec, vous n’attendrez pas la situation idéale pour tenter autre chose.

La rupture

Il est difficile de reprendre confiance en soi après une rupture. Celle-ci est presque toujours considérée comme un échec par la personne qui la vit. La confiance en soi s’en trouve profondément affectée. La réalité est cependant plus nuancée. Il s’agit plutôt d’une relation qui se termine et d’une nouvelle étape de la vie. Il faut toujours se rappeler qu’il s’agit d’une transition et non de la fin.

Une période de deuil est inévitable après une rupture. Il est indispensable de se laisser du temps. Une façon de bien passer le deuil est de se souvenir des bons moments d’une relation et de vous rappeler ce qu’elle vous a apporté malgré tout. Le pire est de se laisser guider par la colère. La colère vous fait perdre vos moyens et vous finirez par vous sentir mal dans votre peau.

Un moyen éprouvé de traverser le deuil d’une rupture et de reprendre sa confiance est de pratiquer de l’activité physique, même si vous n’êtes pas sportif dans l’âme. Il est reconnu que l’exercice stimule les neurones du bonheur. Selon votre niveau de condition physique, vous pouvez vous fixer des objectifs à atteindre sur le plan sportif. L’atteinte de ces objectifs contribuera à vous redonner confiance en vous.

Dans le processus de réparation de la confiance en soi, le soutien des proches est indispensable. Il faut accepter toute l’aide offerte par des proches et par des groupes de soutien. En exprimant ce que vous vivez et en partageant vos sentiments avec ceux que vous estimez, vous vous libérerez peu à peu du poids de la rupture. Vos proches connaissent vos qualités et ils sauront vous les rappeler, ce qui vous aidera à rebâtir votre confiance.

Exercices pour prendre confiance en soi

prendre confiance en soi

La confiance en soi a fait l’objet de multiples études et expérimentations. Plusieurs exercices ont été mis au point pour aider chacun à prendre confiance en soi. Ils ont plus ou moins de succès selon la personnalité de l’individu et les circonstances particulières. Avec de l’entraînement et de la persévérance, chacun devrait arriver à retrouver sa confiance en soi. L’important est de s’entraîner régulièrement.

La confiance en soi peut être vue comme un muscle. Il y a moyen de la développer à partir d’un entraînement régulier. L’effort est considérable au début mais les résultats permettent de constater qu’il est toujours possible de prendre confiance en soi, quelles que soient les situations affrontées.

Noter ses réussites

Prendre des notes est une vieille méthode qui continue de faire ses preuves. Si vous notez vos réussites, vous constaterez vite qu’elles sont plus nombreuses que vous le croyez. C’est un exercice tout simple qui demande seulement un peu de vigilance. Lorsque vous vous sentez en perte de confiance, prenez un cahier et un stylo et isolez-vous dans un endroit tranquille. Dressez alors la liste de vos victoires, petites ou grandes.

Quelques minutes par jour suffiront à consigner vos victoires au fur et à mesure qu’elles surviennent. Vous pouvez rouvrir ce cahier des victoires chaque fois que vous commencez à éprouver des doutes sur vos capacités. Vous vous rappellerez alors que vous êtes capable de réussir. Inscrivez tout ce qui vous vient à l’idée sans vous imposer de limite. Ce cahier sera votre principal réconfort.

Vous pouvez aussi tracer une ligne de vie qui vous rappellera vos réussites. Au milieu de la ligne, inscrivez un point qui indique votre situation présente. De la même manière que votre liste de victoires, inscrivez les moments où vous avez eu du succès par le passé. Fixez ensuite des objectifs pour l’avenir proche, puis pour l’avenir éloigné. Fixez d’abord des objectifs réalistes, quitte à fixer des objectifs plus ambitieux pour le futur.

Souligner les victoires

La perte de confiance en soi indique souvent que vos victoires n’ont pas retenu votre attention et que vous les avez oubliées. C’est que vous vous attardez trop à vos points faibles. Il faut au contraire célébrer vos victoires. Vous les mettrez en valeur et vous constaterez que votre vie comporte beaucoup d’aspects positifs et que le futur peut être tout aussi intéressant. Plus vous célébrez les victoires, plus votre confiance se développe.

Lorsque vous songez au futur, établissez un plan pour votre projet d’avenir. Le plan doit comporter plusieurs étapes faciles à réaliser. À force de réaliser de petits objectifs, vous arriverez à atteindre votre objectif principal. Lorsque vous franchissez une étape, célébrez cette victoire. Cela vous motivera et vous incitera à agir et à rester en mouvement. Vous aurez l’impression que votre vie a encore beaucoup à vous apporter, ce qui développera votre confiance.

Vous pouvez choisir le type de récompense qui vous convient le mieux pour célébrer votre victoire. De simples mots d’encouragement que vous vous adressez à vous-même peuvent suffire, tout comme vous avez tout le loisir de vous offrir de petits cadeaux à chaque victoire que vous remportez. Vous pouvez aussi célébrer votre succès avec un moment de détente ou une visite dans un endroit que vous appréciez.

La lecture

Le pouvoir de la lecture est souvent sous-estimé. Dans les cas de perte de confiance en soi, la lecture est un outil de premier ordre. Il faut juste savoir choisir ses lectures. Plusieurs œuvres peuvent représenter une grande source d’inspiration qui incite à passer à l’action. Des textes positifs et inspirants servent de guide à de nombreux individus.

Si vous croyez manquer de patience pour lire des bouquins épais, vous pouvez avoir recours à internet pour y trouver des citations célèbres et motivantes. Il faut profiter de l’expérience de nos prédécesseurs et de nos contemporains qui ont su développer une grande confiance en eux.

Développer une posture

Le langage corporel des personnes confiantes est éloquent. Si vous observez la posture d’une personne qui multiplie les réussites, vous constaterez que tout dans son attitude reflète une grande confiance. La posture peut être le résultat de vos succès, mais elle  peut aussi en être partiellement à l’origine. Si votre posture est celle d’une personne confiante, vous vous prendrez au jeu et vous prendrez confiance en vous.

En effet, en simulant une grande confiance en vous, vous vous convainquez vous-même de vos qualités et de votre foi en vous-même. Des recherches ont démontré que le cerveau ne fait pas de différence en une situation réelle et une situation imaginée. Regardez une personne reconnue pour avoir confiance en ses moyens et adoptez sa posture. À long terme, les résultats ne peuvent être que positifs.

Des recherches ont même démontré que le niveau de testostérone, l’hormone de confiance, augmentait pour les personnes qui adoptent une posture de puissance. Le niveau de cortisol, lié au niveau de confiance et au stress, a quant à lui tendance à diminuer.

Trois postures de puissance sont à recommander en priorité. D’abord, installez-vous sur une chaise et posez vos pieds sur une table. Croisez les mains derrière votre tête. Pour la seconde position, tenez-vous debout devant un bureau. Penchez vous un peu vers l’avant avec les paumes appuyant avec fermeté sur le bureau.

Pour la troisième position, ancrez vos pieds au sol et mettez les mains sur vos hanches. Soulevez ensuite le menton, puis ouvrez les épaules et la poitrine, sans oublier de vous tenir bien droit.

Il est donc important d’afficher la posture d’une personne confiante. Même si vous n’avez pas confiance en vous, faites comme si c’était le cas. Cette attitude vous aidera au quotidien et vous mettrez toutes les chances de votre côté pour avoir du succès dans vos projets. Votre hygiène corporelle et les vêtements que vous portez sont d’autres éléments qui contribuent à vous donner confiance en vous.

Agir sans attendre

Comme la confiance en soi est liée à l’action, il est essentiel d’agir sans tarder pour déclencher les mécanismes qui permettent de se sentir confiant. La réalisation d’une tâche, même petite, conduit à des réalisations plus ambitieuses. Il suffit de se ménager un moment de calme et de songer aux tâches non encore accomplies. Pensez aux raisons qui font que ces tâches ne sont toujours pas réalisées. Vous constaterez qu’il est temps d’agir.

Pensez ensuite aux tâches que vous avez terminées. Vous verrez qu’elles étaient parfois difficiles mais que vous avez tout de même réussi à les réaliser. Vous serez alors motivé à accomplir les tâches qui vous attendent.

Utiliser un tableau de visualisation

L’un des meilleurs exercices pour prendre confiance en soi est la conception d’un tableau de visualisation. Il s’agit d’un assemblage de divers éléments comme des photos, des images et des affirmations liées à vos rêves. Il s’agit d’un moyen de cristalliser tout ce que vous voulez manifester dans votre existence. Il vous rappellera à la fois vos valeurs et vos rêves. Sans vous en rendre compte, vous aurez tendance à agir pour réaliser ce qui apparaît sur le tableau.

Pensez d’abord à ce que vous voulez et trouvez les images qui correspondent le plus à vos objectifs. Il peut s’agir de photos ou encore de dessins que vous réalisez vous-même. L’image doit être la plus précise possible. Elle peut être liée au domaine matériel ou émotionnel. Concentrez-vous sur l’essentiel sans surcharger le tableau.

Choisissez un format moyen pour le tableau, ni trop grand ni trop petit. Organisez l’ensemble de manière à ce que votre œil soit accroché chaque fois que vous passez devant lui.