fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez le !

Avoir une bonne estime de soi est essentiel pour réussir à prendre confiance en soi, autant dans le domaine professionnel que dans le domaine social. Il est parfois difficile de préciser ce que l’on entend par estime de soi. Plusieurs théoriciens proposent des définitions et des moyens pour atteindre une bonne estime de soi.

Estime de soi : définition

Par estime de soi, on entend généralement la perception que chacun a de sa propre valeur. Il s’agit donc du jugement global que chaque individu porte sur lui-même. Différents tests sont utilisés pour déterminer le degré d’estime de soi de chaque personne. Le plus connu et le plus utilisé est l’Échelle d’estime de Rosenberg. Celui-ci est un sociologue qui voyait quant à lui l’estime de soi comme une orientation positive ou négative envers soi-même.

Échelle de l’estime de soi de Rosenberg

Échelle de l’estime de soi de Rosenberg

Un test qui a fait ses preuves

L’Échelle de l’estime de soi de Rosenberg est le test le plus utilisé en psychologie pour mesurer le niveau global d’estime de soi. Morris Rosenberg est un sociologue qui a consacré plusieurs années de sa vie à étudier l’estime de soi, ce qui l’a mené à développer sa célèbre échelle qui constitue une référence. Cette idée d’échelle a d’abord été présentée dans son ouvrage Society and the adolescent’s self-image.

L’échelle de l’estime de soi de Rosenberg était donc à l’origine destinée aux adolescents. Elle n’a pas tardé à être appliquée également aux adultes. Elle a été utilisée auprès de nombreuses populations issues de différentes cultures. Grâce aux résultats obtenus par ce test, il a par exemple été démontré que les personnes qui vivent dans des sociétés individualistes, comme les Américains, se sentent compétentes mais moins satisfaites d’elles-mêmes.

Les résultats sont différents au Japon, une société plus collectiviste. La satisfaction personnelle y est plus élevée, mais les personnes se sentent moins compétentes. L’échelle d’estime de soi de Rosenberg tend aussi à montrer que les personnes extroverties sont en général plus stables émotionnellement et ont une plus grande estime de soi. L’estime de soi des personnes introverties serait moins grande.

En gros, l’échelle d’estime de soi démontre que toutes les personnes ont tendance à s’évaluer de façon positive, que ce soit les hommes ou les femmes, adolescents ou adultes. Le test rappelle l’importance de cultiver une bonne image de soi. Une bonne estime de soi est considérée comme l’un des piliers du bien-être.

Un test en 10 énoncés

Il est simple et rapide de répondre au test de Rosenberg. Il s’agit de s’autoévaluer à partir des dix énoncés suivants :

1 : Tout à fait en désaccord 2 : Plutôt en désaccord 3 : Plutôt d’accord 4 : Tout à fait d’accord

  1. Je pense que je suis une personne de valeur, au moins égale à n’importe qui d’autre.                                                                                                               1-2-3-4
  2. Je pense que je possède un certain nombre de belles qualités.              1-2-3-4  
  3. Tout bien considéré, je suis porté à me considérer comme un raté.      1-2-3-4
  4. Je suis capable de faire les choses aussi bien que la majorité des gens. 1-2-3-4
  5. Je sens peu de raisons d’être fier de moi.                                                     1-2-3-4
  6. J’ai une attitude positive vis-à-vis moi-même.                                             1-2-3-4     
  7. Dans l’ensemble, je suis satisfait de moi.                                                      1-2-3-4
  8. J’aimerais avoir plus de respect pour moi-même.                                       1-2-3-4     
  9. Parfois je me sens vraiment inutile.                                                               1-2-3-4
  10. Il m’arrive de penser que je suis un bon à rien.                                            1-2-3-4     

Il suffit ensuite d’additionner les résultats obtenus aux énoncés 1, 2, 4, 6 et 7 et de procéder par cotation inversée pour les autres énoncés. Un score inférieur à 25 indique une estime de soi très faible. De 25 à 31, l’estime de soi est faible. Un score de 31 à 34 indique une estime de soi dans la moyenne et un score de 34 à 38 révèle une estime de soi forte.      

Exercices pour améliorer son estime de soi

Rares sont les personnes qui ont une très haute estime de soi. Il y a toujours moyen d’améliorer son estime de soi et de mieux fonctionner dans la vie quotidienne. La faible estime de soi trouve son origine autant dans la personne même que dans les circonstances. Plusieurs exercices simples permettent de croire en soi une fois qu’ils ont été bien appliqués. 

La posture

Un bon moyen d’améliorer son estime de soi est de faire travailler son corps dans un sens positif. Cherchez à vous représenter la posture d’une personne dotée d’une forte estime de soi. Tentez d’adopter la même position qu’elle.

En simulant une bonne estime de soi, vous arriverez à vous convaincre vous-même de votre valeur. Il est prouvé que le cerveau ne fait pas la différence entre une situation imaginée et une situation véritable. En adoptant la posture d’une personne dotée d’une bonne estime de soi, vous entretenez et stimulez une image positive de vous-même. La pratique de cet exercice donne de bons résultats à long terme.

Se concentrer sur les aspects positifs

Les personnes qui ont une faible estime de soi oublient souvent que leur personnalité présente des aspects positifs. Pourtant, tout le monde a une connaissance de soi suffisante pour connaître ses points forts. Même s’il peut être profitable de songer aux aspects à améliorer, il est tout aussi utile de se concentrer sur les aspects positifs de la personnalité.

Les personnes qui développent une faible estime de soi ont tendance à attribuer leurs succès à des facteurs extérieurs et à la chance. Il faut pourtant apprendre à identifier ses bons côtés. Un moyen efficace est de garder en mémoire les circonstances heureuses de sa vie. Il est possible de procéder de plusieurs manières, par exemple en conservant des photos ou en tenant un journal.

Quel que soit le moyen que vous utilisez, ce genre d’exercice permet de limiter le flux de pensées négatives que vous pourriez entretenir. Des pensées positives s’installeront à la place. Les images positives amélioreront l’estime de soi.

La connaissance de soi

Apprendre à mieux se connaître est essentiel pour en venir à mieux s’accepter et à développer une bonne estime de soi. L’entourage peut s’avérer d’un précieux secours pour vous aider à mieux vous connaître. Le recours à un professionnel peut aussi s’avérer indispensable. Il possède les techniques qui vous permettent de vous poser les bonnes questions à votre sujet. L’empathie qu’il démontre est aussi très utile à un exercice d’introspection.

Cesser de se comparer

Nous vivons dans un monde de compétition où nous avons tendance à nous comparer aux autres. Comme il existe toujours quelque chose de mieux ailleurs, la comparaison excessive finit par nuire à l’estime de soi. Il est important d’identifier vos propres valeurs, ce qui vous aidera à vous libérer du stéréotype de la personne idéale. Par exemple, il est inutile de rêver d’une carrure athlétique si vous ne vous intéressez pas au sport.

Les vertus de la patience

Le rythme de vie actuel est très rapide et nous sommes portés à tout vouloir tout de suite. Lorsque les résultats ne se voient pas à court terme, l’estime de soi peut en souffrir. L’important est de continuer à fixer des objectifs tout en acceptant le fait qu’il y a des étapes à franchir. La patience permet de conserver une bonne estime de soi.

Pour demeurer patient, il suffit de noter chaque étape que vous franchissez. Vous vous rendrez ainsi compte que vous progressez. En même temps, vous adopterez de nouvelles habitudes qui peu à peu vous amèneront à la réalisation de votre objectif.

Bien s’entourer

Côtoyer des personnes négatives s’avère toxique. Elles tenteront de vous rappeler vos mauvais côtés. Il faut veiller à s’entourer de gens positifs. Il devient alors plus facile de développer une bonne estime de soi. Vous serez encouragé à poursuivre vos objectifs. Apprenez à accepter les compliments. Dites-vous que vous les méritez.

Pour un futur positif

Votre estime de soi s’améliorera si vous vous exercez à voir le futur de manière positive. Si vous croyez que beaucoup de bonnes choses vous attendent, vous en conclurez que votre vie en vaut la peine. De la même manière, souhaiter du bien à vos proches vous aidera à développer des images positives. Ruminer des pensées sombres à l’égard de son entourage finit par nuire à sa propre estime de soi. N’hésitez pas non plus à complimenter les autres.

Devenir plus sociable

Plus l’estime de soi est élevée et plus il est facile de se tourner vers les autres. Il est important de trouver des personnes qui partagent vos intérêts. Cela vous donne non seulement l’occasion d’apprendre de ces personnes mais aussi de leur transmettre vos connaissances. Votre estime de soi sera meilleure si vous vous rendez compte que vos connaissances sont utiles et intéressantes pour des personnes qui partagent vos intérêts.

Si vous militez à l’intérieur d’un groupe écologiste, par exemple, vous sentirez que votre action est importante non seulement pour vous, mais aussi pour la collectivité. Le moindre gain auquel vous contribuerez représentera une étape de plus vers une meilleure estime de soi. Faire partie d’un groupe aide aussi à vaincre la timidité, qui représente toujours un frein sérieux à l’épanouissement de la personnalité.

Il est donc important de se trouver une passion. Si vous développez de l’intérêt pour un instrument de musique, par exemple, vous serez appelé à développer votre talent et vous serez motivé à vous améliorer. Ce sera la même chose si vous pratiquez un sport.

Le poids du passé

Le passé peut être lourd à porter. Il n’est pas possible de l’oublier complètement, mais il faut apprendre à vivre en dépit des revers que vous avez subis. Il est important de tirer des leçons du passé pour vous rendre meilleur. Vous ressentirez beaucoup de satisfaction si vous arrivez à poursuivre vos objectifs sans vous laisser décourager par vos échecs antérieurs.

Il faut aussi apprendre à éviter le ressentiment envers vos proches. Vous devez vous concentrer sur les éléments positifs et sur l’aide que vous avez reçue par le passé. Il vaut mieux éviter les personnes qui se sont avérées toxiques et continuer à poursuivre vos objectifs sans leur souhaiter de mal. Le ressentiment n’améliore en rien l’estime de soi.  

Se connaître pour apprendre à s’estimer

apprendre à s'estimer

Apprendre à se connaître est une étape essentielle pour améliorer l’estime de soi. La connaissance de soi permet la maîtrise de ses aptitudes. Souvent, la personne ne se rend pas compte de ses capacités et c’est ce qui l’amène à renoncer à ses objectifs malgré ses capacités. Une fois que vous vous connaîtrez mieux, vous saurez comment utiliser au mieux vos capacités.

Apprendre à se connaître pour en arriver à l’estime de soi est un processus simple qui demande simplement de la concentration. L’introspection vous aidera à mieux cerner ce que vous êtes et à découvrir vos qualités. Vous faites appel à votre conscience lorsque vous prenez des décisions importantes. Avec une meilleure estime, vous prendrez des décisions en fonction de votre conscience plus qu’en fonction de l’entourage.

Prendre vos décisions en fonction de vos priorités peut vous faire paraître égoïste, mais personne mieux que vous ne sait dans quelle mesure les décisions que vous prenez sont en harmonie avec votre conscience. Vous éviterez alors de prendre des décisions qui se retournent contre vous et qui nuisent à long terme à l’estime de soi.

Les grands traits de caractère

Dans votre cheminement pour mieux vous connaître, vous devriez être en mesure de cerner vos principaux traits de caractère. Cette connaissance vous permet de cesser de vous juger. En effet, tout dépend de vos valeurs et de vos traits de caractère. Vous devez fixer vos propres objectifs en fonction de vos traits de caractère et non en fonction d’une comparaison avec les autres.

Pour arriver à dégager vos principaux traits de caractère, dressez une liste d’adjectifs qui définissent ce que vous êtes. Prenez le temps de réfléchir avant de dresser cette liste. Songez aux situations de votre vie où vos traits de caractère se sont manifestés. Des proches qui vous connaissent bien peuvent vous aider en ce sens. Il est cependant déconseillé de demander leur avis aux membres de votre famille, qui sont rarement objectifs.

La plupart des traits de caractère ne sont pas des défauts. Il est donc inutile de porter des jugements. Par exemple, le fait d’être solitaire n’est pas un défaut en soi. Reconnaître ce type de tempérament permet simplement de formuler vos objectifs en fonction de ce trait de caractère. Il n’y a aucune raison de diminuer votre estime.

Il faut aussi demeurer réaliste et se rendre compte que certains traits de caractère peuvent représenter des défauts. La nonchalance ou la paresse n’amènent rien de bon. Dans ce cas, vous pouvez vous estimer assez responsable et posséder assez de volonté pour corriger les traits de caractère qui vous nuisent.

Tracer une ligne de vie

Une autre façon de mieux vous connaître pour mieux améliorer l’estime de soi est de tracer une ligne de vie qui vous représente. Vous pourrez ainsi mieux cerner vos objectifs et vos valeurs. Au milieu de la ligne, dessinez un point qui représente votre situation actuelle. Ensuite, écrivez les situations clé qui se sont produites dans votre passé. Vous pourrez alors constater que votre cheminement comporte déjà plusieurs points valables.

Ensuite, il reste à fixer des objectifs pour l’avenir proche et pour l’avenir éloigné. Comme vous fixez ces objectifs en fonction de vos valeurs et de vos traits de caractère, vous devriez arriver à les atteindre, ce qui améliore l’estime de soi.

Reconnaître ses forces et ses faiblesses

Pour dégager vos principaux traits de personnalité, notez l’aspect de votre personnalité qui vous plaît le plus et celui qui vous plaît le moins. Apprendre à bien se connaître exige un effort de lucidité. Écrivez ensuite des qualités qui ont de la valeur à vos yeux et qui vous caractérisent. Ensuite, essayez de déterminer ce que vous changeriez si vous aviez l’occasion de revenir en arrière. Identifiez aussi ce dont vous avez besoin pour être heureux.

Vos réactions au quotidien

Après avoir dessiné les grandes lignes de votre vie et vos valeurs, apprenez à vous observer au quotidien. Notez quelles sont vos réactions lorsque surviennent différentes situations. Vous vous rendrez compte que souvent le même modèle se répète. Vous apprendrez à reconnaître les situations qui vous mettent mal à l’aise à cause d’un manque de confiance en vos moyens.

Identifiez des situations qui surviennent et pour chacune notez comment vous réagissez et comment vous vous sentez. Essayez de déterminer pourquoi une situation vous met mal à l’aise. Vous accumulerez ainsi beaucoup d’informations utiles sur vous-même.

Ce travail sur vous-même sera profitable à long terme. Beaucoup de spécialistes estiment que la connaissance de soi est l’outil le plus important pour atteindre le bonheur. Il suffit dans l’ensemble de prendre le temps de réfléchir aux façons d’améliorer votre vie.

Comment s’aimer sans tomber dans le narcissisme ?

narcissisme

Développer une bonne estime de soi est un long processus. Une fois que vous appliquez certaines techniques et que vous découvrez vos qualités, vous êtes en mesure de développer vos qualités et de prendre des décisions importantes. Le développement de l’estime de soi peut cependant avoir une mauvais côté : une estime de soi démesurée peut rendre narcissique. Il s’agit souvent d’une question de perception.

L’amour de soi ne peut pas être un défaut. C’est même essentiel pour atteindre vos objectifs et avancer dans la vie. Il est important d’être assez lucide pour connaître vos capacités et vous accorder la confiance que vous méritez. Si vos habiletés sont nombreuses, ce n’est pas un excès de narcissisme que de le reconnaître. S’aimer soi-même  permet d’aimer les autres aussi. Vos succès doivent peser plus lourd que vos échecs. C’est à eux que vous devez vous référer.

Le narcissisme

Certaines personnes semblent par ailleurs accorder un crédit démesuré à leurs réussites. Elles semblent alors narcissiques aux yeux de leur entourage. Le danger avec cette perception est le risque d’échec. Un excès de narcissisme empêche de bien se préparer à poursuivre un objectif. Or, il faut toujours être conscient des difficultés liées à un nouveau projet.

Le problème avec le narcissisme est qu’il n’est pas souvent basé sur l’expérience mais sur une perception erronée de soi-même. La personne narcissique  a trop tendance à valoriser ses accomplissements et à accorder peu d’attention aux mérites de son entourage. Le narcissisme a en effet bien peu à voir avec l’empathie. Les autres sont pourtant très importants dans notre cheminement et ils ne sont pas là uniquement pour applaudir nos bons coups.

Contrairement aux apparences, la personne narcissique n’a généralement pas une très grande estime d’elle-même. Elle a constamment besoin d’être rassurée quant à sa valeur. Plus elle doute d’elle-même et plus elle recherche l’attention et l’approbation des autres. Elle sera souvent très entourée mais aura du mal à trouver de véritables amis. Pour ne pas être seule, elle aura tendance à exagérer ses mérites.

Pour ne pas sombrer dans le narcissisme, il est donc essentiel de reconnaître l’apport des autres dans votre réussite. Vos mérites ne diminueront en rien si vous reconnaissez l’aide qui vous a été apportée. L’amour de soi doit vous aider à améliorer vos capacités et votre estime de soi, mais vous devez conserver votre objectivité. Même si vous avez persévéré dans l’atteinte de vos objectifs, vous devez reconnaître que vous avez reçu de l’aide et que même la chance a pu jouer un rôle.

Il est donc essentiel de développer vos aptitudes sociales en même temps que l’estime de soi. Vous devez vous épanouir au sein d’un groupe sans croire que tout tourne autour de votre personne.

L’amour de soi

L’amour de soi a finalement bien peu à voir avec le narcissisme. L’amour de soi est ancré à l’intérieur de vous-même et ne recherche pas l’approbation de l’entourage. L’attitude que vous développez à partir de l’estime que vous vous portez est une attitude basée sur l’accomplissement de vos objectifs. Vous obtenez satisfaction lorsque vous atteignez vos objectifs personnels, peu importe ce qu’en pense l’entourage.

Vous développerez l’estime de soi si vous êtes bien connecté avec vous-même. Si vos actions sont en harmonie avec vos valeurs, l’entourage reconnaîtra vos accomplissements. Il faut apprendre à vous voir vous-même à partir de vos propres valeurs. Si l’amour de soi est pratiqué correctement, il devient alors impossible de devenir narcissique ou arrogant. Bien vous connaître vous permet d’accepter votre vulnérabilité et de vous en ouvrir aux autres.

L’estime de soi permet de prendre confiance en soi

prendre confiance en soi

Une fois que l’estime de soi s’améliore, il devient possible de prendre confiance en soi dans tous les aspects de sa vie. Il existe une différence notable entre l’estime de soi et la confiance en soi. La notion de confiance renvoie à un sentiment de sécurité tandis que l’estime évoque une opinion favorable. Le sentiment de sécurité que vous ressentez signifie que vous avez évalué vos capacités et conclu que vous étiez en mesure de résoudre un problème ou d’affronter une situation.

La confiance en soi révèle que vous vous sentez capable alors que l’estime de soi dit que vous vous sentez valable.

Atteindre la confiance en soi

L’estime de soi est une étape pour en arriver à la confiance en soi. Atteindre la confiance en soi signifie que vous vous considérez capable de résoudre une situation ou d’atteindre votre objectif. Il faut s’entraîner pour apprendre à faire face aux obstacles qui vous attendent. Il est naturel de ressentir une certaine crainte lorsque vient le temps de vivre une situation nouvelle. Il faut alors une bonne dose de confiance en soi pour ne pas reculer.

La confiance en soi ne s’atteint pas de manière spontanée. Il faut de l’expérience et de l’entraînement pour obtenir les capacités qui donnent confiance.

Deux notions différentes

La confiance en soi fait donc appel à d’autres notions que l’estime de soi. Il est important de bien les distinguer. L’un et l’autre sont complémentaires. L’estime de soi est souvent considérée à tort comme un concept plus abstrait, comme s’il n’était pas possible de connaître cet état. Pourtant, il est fréquent d’observer des personnes qui ont confiance en elles tout en ayant une faible estime d’elles-mêmes.

L’estime de soi se construit plus tôt dans la vie. En fait, elle se construit depuis l’enfance. Les valeurs commencent en effet à se bâtir dès le plus jeune âge. Peu importe les valeurs que l’entourage cherche à vous transmettre, vous découvrez peu à peu que vous avez votre propre système de valeurs correspondant à votre personnalité. L’estime de soi correspond à la façon dont vous vous voyez si vous devenez un individu valable.

La confiance en soi est donc différente en ce qu’elle est davantage liée à l’action. Elle repose sur l’évaluation ponctuelle de vos ressources. Vous êtes conscient que vos ressources peuvent évoluer avec le temps. Il s’agit d’un état plus fluctuant puisque vous pouvez vous sentir confiant devant un certain type de situation et vous sentir démuni devant un type de difficulté différent. La confiance en soi se voit donc à travers nos actes.

Par exemple, vous pouvez vous présenter à un examen avec une bonne estime de soi. Cependant, le manque de confiance peut vous faire croire que vous ne réussirez pas l’épreuve, que vous allez perdre vos moyens. À l’inverse, vous pouvez accomplir plusieurs tâches dans le cadre de votre vie professionnelle et les mener à bien grâce à la confiance que vous ressentez. Malgré tout, la tâche que vous accomplissez n’apporte pas nécessairement l’estime de soi.

À partir de l’estime de soi, il est possible d’atteindre la confiance en soi, même si les deux notions font appel à des aspects différents de votre personnalité. Si vous avez suffisamment développé une bonne estime depuis l’enfance, vous vous convaincrez plus facilement de vos capacités à régler différents problèmes. Plus vous réussirez, plus votre confiance augmentera. Il est important d’inculquer aux enfants la notion de confiance le plus tôt possible.

Livres pour aller plus loin dans la « Self Esteem »

livres-sur-l_estime-de-soi

Plusieurs excellents ouvrages permettent d’approfondir la notion d’estime de soi. Des experts se sont penchés sur la question et offrent des moyens d’aller plus loin dans la « Self Esteem» et dans l’affirmation de soi.

Améliorer l’estime de soi, Rut Abadia

L’auteure est psychologue et journaliste. Elle propose dans ce livre des exercices favorisant l’introspection, essentielle dans la démarche d’amélioration de l’estime de soi. Vous pourrez entre autres développer des attitudes menant à la joie et à l’action. Vous apprendrez aussi à cerner vos points forts.

La liberté de s’accomplir, Édouard Stacke

L’auteur est psychologue et coach. Il insiste sur l’importance de la liberté que l’on doit s’accorder d’être soi-même. C’est le seul moyen de vivre de manière cohérente avec ses valeurs. L’auteur propose donc plusieurs pistes pour atteindre cette cohérence. Il aide à s’affranchir des conditionnements et à définir des orientations de vie équilibrées.

Nos vies à créer, Jacques Arènes

L’auteur est psychologue clinicien et psychanalyste. Pour lui, la croyance en soi signifie que l’on se croit capable de tisser le sens de sa vie. Cette foi en soi permet de mieux vivre avec les autres et avec soi-même. C’est la meilleure manière de se sentir libre et capable d’affronter les difficultés de l’existence. Le livre propose un chemin spirituel en cinq étapes pour pouvoir mieux porter sa vie de manière libre et enrichissante.

Cessez de vous déprécier ! Kevin Chassangre et Stacey Callahan

Les auteurs sont tous deux psychologues et ont expérimenté personnellement le syndrome de l’imposteur et l’idée que nos succès ne sont dus qu’à la chance ou à nos relations. Ils proposent des exercices qui peuvent nous aider à vaincre ce mal qui touche une grande partie de l’humanité.

Comment avoir une bonne estime de soi : conclusion

La question de l’estime de soi a été examinée sous tous les aspects. Avec des exercices appropriés et de la persévérance, il est tout à fait possible d’avoir une bonne estime de soi. Il est important de bien se connaître et d’identifier les valeurs qui nous correspondent tout comme il faut apprendre à fonctionner en dépit de son entourage.